contemporain

“Am,stram,gram… ce sera toi qui me plairas!”, de Catherine Rose-Barbieri

Camille bosse dans une grosse boîte. Elle n’a pas d’attachement particulier pour son boulot. Ni pour ses collègues. Ni pour grand monde, d’ailleurs, si ce n’est pour son amie Anna et son voisin septuagénaire, Monsieur Lambert. Dans son appartement, chaque soir, elle s’évade en dévorant films, séries et livres, du moins quand elle ne peste pas contre la piètre isolation phonique au sein de l’immeuble, et notamment contre son voisin du dessus, aux mœurs mystérieuses et certainement dissolues. Et puis un jour, au travail, elle trouve un courrier inattendu dans sa boîte mail… inattendu et anonyme. Commence alors un jeu de piste improbable pour en démasquer l’auteur, qui va forcer Camille à ne plus seulement croiser les gens sans les voir, mais à prendre le temps de les regarder et parfois même de les apprécier. Entre situations burlesques et malentendus, la jeune femme apprendra à dépasser ses préjugés pour enfin décider de la suite de sa vie, réparer ses erreurs et peut-être même tomber amoureuse…?

Genre : romance

Édition : Eyrolles

Date de sortie : 1/11/2018

Nombre de pages : 356

Prix : 16€


Hello  vous ! 

Il est là ! Mon tout premier coup de cœur de l’année aura été assez rapide et celui-ci est amplement mérité. Je commence l’année 2019 avec une romance, ce qui n’est habituellement pas mon style de prédilection, mais j’ai décidé de vraiment lire ce qui me faisait envie cette année. Et j’ai bien fait de prendre ce roman, car j’ai vraiment adoré cette romance toute pétillante et qui fait chaud au cœur. Je vous explique les raisons qui font que j’ai autant aimé :

***

J’ai acheté ce livre un peu par hasard et aussi parce qu’en revanche, les livres de cette maison d’édition sont un coup de cœur, il ne m’en a pas fallu plus que ça pour me décider à le lire. Déjà, le résumé est très bien écrit et assez prometteur, notre curiosité est attisée. La mienne l’a été très vite, puisque, dès les premières pages, j’ai su que j’aimerais beaucoup ce roman au final.

« Par contre, je pense qu’on peut accepter la plupart des sales moments que la vie réserve, si on sait que des moments quasi parfaits vont jalonner le chemin et compenser le reste. »

L’écriture de l’auteure, que je ne connaissais pas, est très fluide, les chapitres sont plutôt courts et du coup facilement lisibles. De plus, la plume de l’auteure addictive ajoutée à cette envie d’en savoir plus sur l’auteur des mails anonyme, font qu’on tourne plutôt rapidement les pages. Tout au long de l’histoire, on se fait notre propre pronostic sur qui est l’auteur anonyme et j’adore cet aspect du roman, ça permet d’amener un suspense non négligeable qui permet de varier un peu avec la romance. Ce livre est riche en détails bien pensés et j’ai vraiment aimé ça. J’aime beaucoup quand à chaque révélation tu te surprends à repenser aux pages précédentes, et même jusqu’à aller vérifier des informations données. Je me suis retrouvée à le faire plusieurs fois, notamment à la révélation de l’auteur des mails et c’était super excitant.

C’est aussi rempli de références en tout genre (Le seigneur des anneaux, Outlander, Arrow, etc…), c’est drôle, c’est très bien pensé. Même les personnages secondaires ont été bien travaillés, ils ont une grande importance, ils viennent naturellement s’ajouter aux personnages principaux, ils ont chacun leurs propres histoires et certaines sont même touchantes.

« Il faut peut-être l’union de deux personnes imparfaites, mais parfaites l’une pour l’autre, pour créer quelque chose se rapprochant de l’idéal ? »

Côté personnages, j’ai vraiment beaucoup aimé Camille. Je peux même dire sans mal que c’est l’un des personnages de roman auquel j’ai pu le plus m’identifier. Je me suis beaucoup retrouvée en Camille, je nous ai trouvé pas mal de points communs. Elle est à la fois sûre d’elle et pleine de doutes, elle ne fait pas aisément confiance aux gens et c’est aussi une romantique dans l’âme et j’ai vraiment eu un coup de cœur pour elle.

Il est maintenant temps de parler de « Comme-Comme« , aka Colm. Contrairement à pas mal de personnages masculins dans la romance, j’ai tout de suite accroché avec lui parce qu’il est très éloigné des clichés qu’on retrouve habituellement. Il n’est pas très sur de lui, il n’est pas arrogant, on sent pleinement ses doutes au contraire et ça le rend vraiment touchant, encore plus vers la fin ! Il est mystérieux et j’ai adoré le découvrir au fil des pages. C’est un petit peu, à l’image de Jamie dans la saga « Outlander« , l’homme parfait ! J’ai aussi adoré son duo avec Camille, qui m’aura faite rire, émue, rêver…

L’épilogue est hyper bien construit, il permet de conclure en beauté car il n’est pas trop court et contient juste ce qu’il faut comme informations. Les personnages secondaires ne sont même pas exclus dans cet épilogue et je trouve ça vraiment génial et en parfait accord avec tout le reste du roman.

Pour terminer sur cette lecture, l’auteure nous livre ici un roman très rafraîchissant, qui fait du bien autant au moral qu’au cœur. J’ai aimé la douceur de ce roman et partager les aventures de Camille et Comme-Comme.

Je vous encourage vraiment à lire cette romance doudou et n’hésitez pas à me dire si vous l’avez lu, on pourra en parler avec grand plaisir !

NOTE : 10/10 


A très vite,

Gaelle

Publicités

8 réflexions au sujet de ““Am,stram,gram… ce sera toi qui me plairas!”, de Catherine Rose-Barbieri”

    1. C’est tout à fait ça oui ! Il prête à réfléchir sur comment on voit les autres autour de nous et c’est une jolie leçon de vie ☺️
      Merci à toi ! ♥️

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s