fantasy

« The wicked king », de Holly Black

Jude has tricked Cardan onto the throne, binding him to her for a year and a day. But the new High King does everything in is power to humiliate and undermine her, even as his fascination with her remains undimmed. Meanwhile, a traitor in the court is scheming against her. Jude must fight for her life and the lives of those she loves, all while battling her own complicated feelings for Cardan. Now, a year and a day seems like no time at all…

Genre : fantasy

Edition : Hot key books

Date de sortie : 8/01/2019

Nombre de pages : 336

Prix : 16€ (Hardback)

Tout comme pour le tome 1, je ne sais pas encore quand et si il sera dispo en France.


UN AN ! Un an que j’attends la suite de « The cruel prince » et l’attente était vraiment insoutenable. Mais ça y est, « The wicked king » est enfin disponible depuis début janvier et je n’ai pas pu attendre plus longtemps pour lire cette merveille que j’attendais de pied ferme. Dire que j’ai aimé est un bien faible mot, c’est plutôt un coup de cœur MAGISTRAL, voici pourquoi :

***

J’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’histoire, dans l’univers et c’est pour cette raison que j’ai lu ce tome 2 plus lentement que le précédent. J’ai vraiment traîné pour tourner les premières pages, les deux premiers chapitres pour tout vous dire. J’ai trouvé le début un peu lent, mais très vite, une fois bien rentrée dans l’univers à nouveau, j’ai très vite lu. Et alors, cette partie 2… c’est une telle merveille que j’ai lu hyper rapidement parce que l’intrigue est incroyable. La partie 1 se termine sur une scène folle. L’intensité est là aussi et on avance avec des événements complètement inattendus et j’avoue, qu’actuellement, je ne m’en suis toujours pas remise.

L’univers incroyable qu’à crée Holly Black m’épate toujours autant, c’est du génie. Elle a su faire du monde fae que l’on trouve partout, une chose moins glamour, moins parfaite. Elle montre, comme je le disais dans ma chronique sur le premier tome, un monde fae cruel, impitoyable et sans aucune limite. Ici encore, avec ce deuxième tome, c’est le cas et c’est même encore plus poussé je trouve. Dans « The wicked king« , on a vraiment la notion de cruauté et de trahison qui est décuplée.

« Perhaps I cannot be glamoured, but that doesn’t mean I cannot be broken. »

Une autre chose qui est vraiment très très bien travaillée dans cette saga, c’est les personnages ! Jude est l’une de mes héroïnes de littérature préférée et je dois bien vous avouer qu’avec « The wicked king« , je l’aime encore plus ! Elle est encore meilleure dans ce tome, encore plus badass et courageuse. Elle est si forte face à tout ce qu’elle subit c’est fou, elle m’impressionne toujours autant. Dans « The cruel prince« , elle était positionnée en proie, en victime mais alors dans ce tome 2, elle a vraiment gagné en force, en maturité et la différence est assez flagrante et très plaisante. Elle devient une femme forte et sure d’elle. Face à Cardan, on voit vraiment la différence et ça fait du bien de la voir se rebeller un peu ! (ça fait du bien à Cardan un peu… 😏)

Ah Cardan Greenbriar… parlons-en ! Nul besoin de préciser à quel point j’aime ce personnage. J’adore les méchants, et sachez que avec ce tome, il gagne encore des places dans mon classement de bookboyfriends. Dans « The wicked king« , Cardan est plus impitoyable que jamais. Devenir High King l’a rendu plus froid, mais ça l’a aussi fait grandir. Tout comme pour Jude, on peut voir un vrai changement , une vraie prise en maturité et une prise de conscience de ce qu’il est maintenant. Même si je l’aime énormément, je dois bien avouer qu’il y a un passage en particulier, où il m’a vraiment fait rager.

« If he thought I was bad, I would be worse. If he thought I was cruel, I would be horrifying.

J’aime cette fascination qu’il a pour Jude, mélangée à la haine. Leur relation est encore plus compliquée dans ce tome, leurs sentiments à chacun sont plus mis en avant, c’est plus approfondi. On a encore cette notion d’attirance et de haine mutuelle qui est ultra plaisante. C’est vraiment le genre de relation complexe que j’aime trouver, c’est hyper intense leurs passages. Leurs moments ensembles sont explosifs et parfois même très drôles.

Même les personnages secondaires sont intéressants et très bien travaillés. Balekin notamment, pour qui voue une haine sans nom, mais j’aime la perfidie de ce personnage. Celle avec qui j’ai encore du mal dans ce tome, c’est Taryn, que je n’aime toujours pas, tout comme Locke d’ailleurs… J’ai hâte de voir comment l’auteure va faire évoluer ces personnages dans la suite.

« Kiss me again », he says, drunk qnd foolish. « Kiss me until I am sick of it. »

Ce tome 2, bien que plus court que le précédent, est vraiment très réussi. Il y a tout ; action, intensité, machinations, trahisons et surtout, un final très cruel et frustrant. Ce tome est aussi très prometteur, il sert de « pont » entre le 1 et le 3, qui sera incroyable à mon avis. En attendant « The Queen of nothing« , je pars hiberner en PLS parce que je ne sais pas quoi faire d’autre de ma vie tant l’attente est infernale après cette fin…

Drama Queen vous dites …? 😂

Ce tome est un vrai coup de cœur que je recommande évidemment! Dites-moi en commentaires si vous avez lu cette saga ou si vous avez envie de la lire !

NOTE : 10/10


A très vite,

Gaelle 🖤

Publicités

6 réflexions au sujet de “« The wicked king », de Holly Black”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s