romance

« Orion T1 ; ainsi soient les étoiles », de Battista Tarantini

Première danseuse de la compagnie, premier rôle dans un ballet, Leo Kats est sur le point d’atteindre le sommet de sa jeune carrière : elle sera Nikiya dans la Bayadère qui se jouera à l’Opéra de Sydney. Les années de travail, intenses et douloureuses, ont portés leurs fruits, mais la jeune femme est fébrile et encore trop peu confiante à l’aube de sa consécration. Quelques jours avant la répétition, Orion Atlay, illustre chorégraphe Français, s’invite au Temple, l’école de danse de la compagnie, pour y créer un ballet irrévérencieux. Dès la première seconde, Orion veut Leo, lumineuse, parfaite et docile. Un combat s’engage. Obsédé par la jeune femme, Orion tente de la convaincre de danser pour lui afin de mener à bien d’obscurs projets.

Genre : New romance

Edition : Hugo roman

Date de sortie : 3 janvier 2019

Nombre de pages : 340

Prix : 17,00€


« Orion » est un roman qui me faisait très envie avant même sa sortie. Je ne suis pas une grande habituée de ce genre de romans, mais parfois l’envie de lire de la romance est présente. J’ai lu beaucoup de bons avis sur « Orion » et je dois dire, maintenant que j’ai terminé ce premier tome, que je comprend totalement les bonnes notes qu’il a reçu.

***

Le peu de New romance que j’ai lues, m’ont un peu déçues, du moins pas emballées autant que j’aurais voulu, à cause des schémas trop « obvious » des histoires. Souvent, il est question de la même chose et on a à faire aux mêmes types de personnages, surtout les masculins… Ça rend le tout bien trop cliché et c’est ce qui m’agace personnellement. Et c’est justement cette différence que j’ai aimé entre les new romance que j’ai pu lire avant, et « Orion », qui n’est pas cliché et convenu, car l’auteure à su être innovante dans son histoire. Elle a su construire quelque chose de nouveau dans le genre.

« C’est en éprouvant de la souffrance que je suis parvenue à toucher les étoiles. »

Il faut dire, que je suis tombée complètement amoureuse de la plume de cette auteure. C’est si fluide, si poétique et tragique à la fois que j’ai été totalement bouleversée et transportée par son écriture. J’ai été vraiment prise aux tripes et au cœur, tellement, que j’ai lu vraiment très très vite ce livre, que pourtant que je promettais de « déguster ». Mais voilà, je ne m’attendais pas à lire un roman aussi sombre et puissant et ça m’a vraiment beaucoup plu.

Le fil conducteur est extrêmement bien maîtrisé par l’auteure, du coup l’intrigue m’a tenue en haleine du début à la toute fin, qui m’a donné les larmes aux yeux, tant le final était brise cœur et totalement inattendu. Mes sentiments pendant cette lecture étaient décuplés, j’ai été vraiment surprise et dans le bon sens. Le monde de la danse est très intéressant, c’est un univers vraiment particulier il faut dire et dans « Orion », on peut encore plus s’en rendre compte. Rien n’est laissé de côté, il y a tout, le travail acharné que ça demande, les sacrifices, les abus, la gloire, la jalousie etc… rien n’est oublié et ce cocktail offre des moments vraiment fous.

« Ce qui a été lumière sur scène n’était que ténèbres en moi. »

On a la chance en plus, dans ce roman, d’avoir le point de vue des deux personnages et c’est très intéressant, ça rend le tout plus intrusif et une immersion totale dans leurs états d’esprits respectifs. En plus, l’identification de Leo et Orion à Perséphone et Hadès ajoute de l’intensité à l’histoire. C’est très bien pensé, les points communs fonctionnent vraiment.

Tout au long du roman, on va suivre l’évolution de Leo, tout comme sa chute, son envolée, sa détresse. C’est un personnage que j’ai trouvé très intéressant, car elle ressent énormément de choses que l’auteure à su retranscrire à merveille. Elle a des sentiments contraires de pages en pages, elle n’est pas sûre d’elle et cette fragilité se ressent et en est même très touchante. Avec Leo, on est loin du personnage de romance classique, sa faiblesse et sa nonchalance me faisaient un peu peur au début, je dois bien l’avouer, mais finalement, j’ai eu un vrai coup de cœur pour ce personnage, parce qu’elle est dans une incertitude constante, comme Perséphone, qui la rende vraiment intéressante.

Le personnage d’Orion lui, m’a étonné. Il m’a plu tout de suite pour la complexité totale qu’il est. Son histoire est bouleversante, tragique et nuancée. C’est un personnage qui a beaucoup de charisme, qui en impose et qui apporte surtout une vraie force à l’histoire. On ne s’attend pas du tout à retrouver un personnage comme lui quand on lit le résumé, et je suis contente qu’il en soit ainsi. Il est si intéressant, si bizarre parfois et adorable dans la seconde suivante. Bref, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour son personnage aussi !

« Il s’est radouci. Quand il parle d’émotions et de sentiments, Orion ouvre une immense fenêtre sur son âme. »

La couverture, il faut bien en parler, elle est absolument superbe, tout comme l’intérieur du roman. J’ai aussi beaucoup aimé la construction du roman, coupé en 3 actes, comme dans un ballet. Ça peut paraître rien, mais moi j’aime particulièrement ce genres de petits détails. Tout comme le lien entre le personnage d’Orion et la constellation.

J’ai beaucoup d’attentes pour le second tome, car avec la fin du premier, on se pose mille questions qui ne demandent qu’à être approfondies par la suite. Il est très prometteur niveau émotions et j’ai super hâte de plonger dedans, même si mon cœur risque à tout moment de lâcher…

Pour terminer sur ce premier tome, j’ai juste envie de résumer ce livre en disant que c’est une très jolie découverte sombre et touchante. Battista Tarantini est vraiment un génie dans le genre, lisez cette histoire de toute urgence !

NOTE : 10/10


A très vite,

Gaelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s