fantasy

“King of scars”, de Leigh Bardugo

Nikolai Lantsov has always had a gift for the impossible. No one knows what he endured in his country’s bloody civil war – and he intends to keep it that way. Now, as enemies gather at his weakened borders, the young king must find a way to refill Ravka’s coffers, forge new alliances, and stop a rising threat to the once-great Grisha Army. Yet with every day a dark magic within him grows stronger, threatening to destroy all he has built. With the help of a young monk and a legendary Grisha Squaller, Nikolai will journey to the places in Ravka where the deepest magic survives to vanquish the terrible legacy inside him. He will risk everything to save his country and himself. But some secrets aren’t meant to stay buried–and some wounds aren’t meant to heal.


Genre : fantastique

Édition : Orion

Date de sortie : 29 janvier 2019

Nombre de pages : 512

Prix : 14,99£


Il est grand temps de parler de LA sortie que j’attendais le plus en 2019 ! En tant qu’immense fan du GrishaVerse, c’est avec une grande impatience que j’attendais de recevoir « King of scars » et d’enfin découvrir l’histoire de Nikolai un peu plus en profondeur. Ai-je besoin de dire à quel point ça a été un coup de cœur ?

***

Le premier tome de cette nouvelle duologie du Grishaverse était très attendu, et je dois bien dire que j’ai été étonnée à plusieurs niveaux par ce livre. Déjà, j’ai été étonnée car c’est le premier livre du GrishaVerse que je trouve assez lent par moments. Certains passages ne sont pas très utiles à mon goût ou du moins n’apportent pas grand chose à l’histoire.

On repart donc direction Ravka après les événements de fin de Grisha et c’est un royaume bien en mal que l’on retrouve, tout comme le Roi, Nikolai, qui garde bien des séquelles de l’affrontement Alina/Darkling. Si vous avez lu Grisha, je ne vous apprend rien, Nikolai garde une trace de cette fameuse bataille, il est même maudit on peut dire et c’est une chose qui fait vraiment mal au cœur de le voir dans cet état, surtout quand on sait quel crème est cet homme.

« The monster is me. And I am the monter. »

L’histoire de Nikolai m’a intéressée depuis son arrivée en grande pompe dans Grisha. Découvrir son histoire au fil des pages en tant que Roi, mais aussi en tant « qu’humain » simplement, m’a vraiment ravie. On le découvre un peu plus intimement, on découvre aussi comment il a vécu les événements de fin de Grisha et surtout comment il essaie de vivre depuis. Tout ça va le rendre vraiment très touchant et encore plus appréciable. On a aussi le droit à des fragments de son passé et c’est tout aussi plaisant.

Très rapidement, l’histoire se met en place, on retrouve bien la plume fluide de Leigh Bardugo et on replonge sans grande difficultés dans cet univers toujours aussi riche et magique.

« If you listened to a man’s words, you might learn his wants. The trick was to look into his heart and discover his needs. »

Contrairement à Grisha, qui été uniquement porté par le point de vue de Alina, là, nous avons le droit au point de vue de plusieurs personnages et ça donne vraiment plein de possibilités qui rendent l’histoire bien plus intéressante.

On a notamment le point de vue de Nina, qui est l’un de mes personnages préféré du GrishaVerse, mais (car oui, il y a bien un mais…) j’ai été assez déçue de ses passages je dois bien avouer. Nina est aussi badass que dans « Six of crows », ça on ne peut pas lui enlever. Mais j’ai trouvé que toutes ses parties servaient plutôt à combler. Elle est mise un peu à l’écart et si je ne doute pas de l’importance de ce qu’elle fait, je pense que par la suite ça va être le feu. Dans ce premier tome, ça ne fonctionne pas des masses pour moi avec Nina malheureusement. En revanche, tous ses sentiments, son adaptation après « Six of crows » est tres intéressante et ça m’a beaucoup touchée.

« I don’t like that word, » Nina said, advancing. « Call me Grisha. Call me zowa. Call me death, if you like.« 

Le personnage en revanche qui aura été une grande surprise pour moi, c’est Zoya ! Autant dans Grisha et Six of crows elle m’a plu, mais sans plus, que dans King of scars, elle a été une vraie révélation. Je suis absolument fan de Zoya, de son mauvais caractère, de son sarcasme, sa façon d’être sans filtres et directe et surtout, de son duo haut en couleurs avec Nikolai ! Ces deux-là forment une paire absolument géniale, d’un naturel fou.

Au delà des personnages, j’ai adoré l’histoire de King of scars, qui nous plonge dans la stratégie de cour, dans les machinations et la royauté. À tout ça est mélangé la magie Grisha qui reste toujours aussi incroyable. Les événements de toute la seconde partie étaient vraiment fous, c’est super intense et j’ai eu du mal à lâcher le livre. Il y a des retournements, des révélations et on termine sur une fin qui donne vraiment envie d’avoir la suite entre les mains immédiatement !

« I don’t like it when you look at me that way. As if you’ve stop believing. »

Comment ne pas parler du CHOC que je ressentais à chaque mention du Darkling ? Si vous êtes à jour dans le GrishaVerse, vous pouvez me comprendre. Je ne veux pas trop en dire, mais j’ai adoré que ce personnage ait toujours autant une importance et son rappel me fait mal au cœur.

En conclusion, encore une fois, le GrishaVerse m’a embarqué dans son univers incroyable, l’auteure est toujours aussi fidèle à cet univers depuis le début et c’est encore une réussite pour moi. J’ai aimé découvrir un peu plus Nikolai, tout comme ses faiblesses, ses responsabilités et ce premier tome est bien sûr un coup de cœur, que j’ai pris le temps de savourer. Je vous le conseille vivement !

***

Comme je l’ai dit sur Twitter et Instagram, ce premier tome de la duologie est à lire UNIQUEMENT si vous êtes à jour dans Grisha ET Six of crows. Sinon, les spoilers vont être violents et en plus vous n’allez pas tout comprendre.


Dites-moi si vous l’avez lu, ou si vous comptez le lire !

À très vite,

Gaelle 🖤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s