romance

« Orion T2 ; les étoiles ne meurent jamais », de Battista Tarantini

Entre Orion Atlay, chorégraphe réputé pour son irrévérence, et Leo Kats, talentueuse première danseuse de l’Opéra de Sydney, ce fut une collision, un intense pas de deux entre ténèbres et lumière. Un nouveau ballet est né : Perséphone consacrera l’envol de la jeune artiste et achèvera en apothéose l’œuvre du chorégraphe français. Désormais libre et amoureuse, Leo part avec Orion en résidence artistique à Tokyo. L’antre de Hiro Neruji, maître de ballet japonais, abrite l’envol sensuel et amoureux des deux Étoiles. Entre souvenirs et espoirs, désir et passion, Orion et Leo s’enlacent et créent pour la scène l’histoire de leurs propres âmes qui se cherchent et s’attisent. De Tokyo à Barcelone, de New York à Paris, Perséphone et Hadès grandissent avant la représentation finale. Au point qu’on ne sait plus lequel soutient l’autre… Orion renoncera-t-il pour autant à ses funestes projets ? Dans ce ballet de l’amour et de la mort, à l’heure où le rideau tombe, c’est encore la danse qui gagne, envers et contre tout.

Genre : romance

Edition : Hugo romans

Date de sortie : 7/02/2019

Nombre de pages : 340

Prix : 17,00€


Comme je vous l’avais dit, le tome 1 de « Orion » fut un petit coup de cœur, et pour la première fois je crois, je change d’avis avec la lecture d’un second tome. Je ne vais pas dire que je n’ai pas aimé cette suite, j’ai simplement été moins emballée, un peu déçue au final, en voici les raisons :

***

Si dans le premier tome j’ai été transportée dès les premières pages, là, c’est tout le contraire. J’ai eu du mal à démarrer les premiers chapitres. Découvrir Léo et Orion dans un tout nouvel univers, dans un nouveau pays, plus liés que jamais c’était génial, mais j’aurais vraiment aimé que ça dure un peu plus longtemps, car j’ai l’impression que l’auteure a juste survolé et gratté la surface pour cette partie. Je suis sure qu’elle aurait pu creuser pour donner plus de profondeur à l’histoire, qui est très émouvante dans cette partie niveau émotions et découverte de nouveaux personnages. Toute cette partie au Japon m’a parue au final pas si nécessaire tant elle a été survolée et c’est dommage !

La partie deux en revanche m’a énormément plu! Elle est plus intense, plus profonde dans les sentiments des personnage, tout comme les nôtres, à travers notre lecture. Il y a plus de rythme, on commence aussi à se faire une petite idée sur l’issue de l’histoire. On entre enfin dans le vif du sujet au niveau de la maladie de Orion, qui est plus détaillée et ça permet vraiment au lecteur de s’imaginer la détresse dans laquelle il se trouve.

« Les étoiles meurent, Ruben. Un jour ou l’autre.

Parce que le temps qui passe les use ! Elles n’explosent pas en plein vol ! Elles meurent quand elles ont fini de brûler ! Et tu n’as pas fini de brûler ! »

Côté personnages, si dans le premier tome j’avais eu un gros coup de cœur pour Léo et son histoire, dans celui-ci, en revanche, je ne l’ai plus du tout appréciée. J’ai pleinement conscience du drama qu’elle traverse, on peut facilement se mettre à sa place, mais je regrette le fait qu’elle soit en train de pleurnicher h24. Alors qu’à la fin du premier tome, elle est quand même censée être devenue Léonie, une femme forte. Je n’ai au contraire plus du tout retrouvée la Léo qu’on avait laissé à la fin et c’est bien dommage. Elle fait quelques fois son apparition, mais pas assez selon moi pour que je l’apprécie pleinement, comme dans le premier tome. 

J’ai aimé en revanche, l’avancée de sa relation avec Orion, qui évolue considérablement. Je la trouve touchante et belle à voir, ils forment un duo vraiment complémentaire. Orion lui, est assez fidèle à lui -même dans ce tome 2, je l’ai apprécié du début à la fin. Il a toujours ses névroses, son ambivalence bien à lui, qui font qu’on l’aime toujours autant. On le découvre un peu plus en profondeur, j’ai l’impression que ce tome est en fait plus centré sur lui et non plus uniquement sur Léo et c’est une particularité que j’ai appréciée. On peut vraiment se rendre compte et surtout se mettre à sa place pour sa détresse et ses sentiments. 

« Il est des amours comme ça qu’on ne croit possibles que dans les rêves ou dans les livres. Jusqu’à ce qu’ils nous tombent dessus. »

La danse dans ce tome est encore très présente et j’ai apprécié autant que dans le premier. J’ai aimé ressentir la mélancolie de Orion et Léo quand ils dansaient, c’était juste beau en fait. Orion se laisse vraiment aller, Léo fait maintenant pleinement confiance et c’est une jolie avancée qui accentue la beauté de leur relation je trouve. J’ai regretté par contre qu’on ait pas plus de passages sur Perséphone, sur la chorégraphie, c’est quand même la base de leur histoire et je trouve que ce détail plus la toute fin, ça a été un tout petit peu précipité. J’aurais adoré un grand final de leur pièce Perséphone. 

J’ai été, je peux le dire, un peu déçue de la toute fin car ce qui m’aurais plu, c’est que l’histoire prenne un tournant encore plus tragique, même si ça fait considérablement de moi une personne absolument cruelle. Mais je trouve que ça aurait été plus cohérent et ça aurait apporté une fin à la hauteur de toute la tragédie présente au cours des deux tomes. 


Au final, autant dans le tome 1 que 2, « Orion » aura été addictif, émouvant et sensuel. J’ai encore une fois trouvé la plume de Battista Tarantini très belle, très poétique et émouvante. Comme pour le premier tome, je ne mets pas l’une de mes photos car je trouve que la couverture est encore une fois une merveille ! On est transporté dans la danse et dans un tourbillon d’émotions qui en font une expérience lecture qu’on n’oublie pas.

Dites-moi si vous avez lu ce second tome, ce que vous en avez pensé. J’espère ne pas avoir été trop dure, car j’ai quand même aimé cette lecture, malgré les points négatifs que j’ai pu citer.

NOTE : 7/10


A très vite,

Gaëlle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s