romance

« Sugar daddy », de Sawyer Bennett

Sela Halstead aété droguée et violée quand elle avait seize ans. Elle a passé des années à essayer d’oublier cette nuit-là, tout en s’interrogeant sur l’identité des monstres qui l’ont brutalisée. Mais un jour, à la télévision, elle reconnaît le tatouage de l’un de ses violeurs, et tout ce terrible passé remonte à la surface. Le tatouage en question appartient à Jonathon Townsend, le fondateur du Sugar Bowl, un site web qui met en relation des hommes riches et des jeunes femmes. Obsédée par la vengeance, Sela s’infiltre dans le monde des plaisirs et des pouvoirs de Townsend, mais elle devra faire face à une situation imprévue autant qu’attirante : Beckett North, le co-fondateur charismatique de Sugar Bowl.

Genre : New romance

Edition : Hugo new romance

Date de sortie : 14 février 2019

Nombre de pages : 303

Prix : 17,00€


Je sais ce que vous vous dites… elle se met clairement à la romance. Et oui, c’est vrai ! De plus en plus je vous propose des chroniques de romance parce que j’en lis de plus en plus et je commence à vraiment apprécier ça. Après « Orion« , j’ai décidé de me lancer dans la dernière romance chez Hugo, la saga « Sugar bowl« . Et quelle belle idée j’ai eue ! Même si cette romance n’est pas parfaite à mes yeux, si certaines petites choses m’ont un peu gênées, j’ai quand même vraiment appréciéma lecture.

***

Avec ce premier tome, on est directement confronté à une scène assez dérangeante, dure, c’est à dire le viol en groupe de Sela, l’héroïne. C’est un passage que j’ai trouvé assez dur, tout en étant très bien écrit. On savait à quoi s’attendre en lisant le résumé et j’ai trouvé que l’auteure à plutôt bien traité ce sujet, tout au long du livre. La gravité du viol et ses répercutions sont évoquées tout au long du roman et c’est une bonne chose je trouve, dans les romans on ne parle pas souvent des conséquences psychologiques d’un viol. Très vite on se retrouve à avoir de la peine pour Sela, on s’attache forcément à elle car on a très envie qu’elle survive à cette terrible épreuve.

On retrouve ensuite une Sela adulte, brisée, mais toujours forte malgré tout. J’ai aimé ce détail chez elle. Avec tout ce qu’elle à vécu, on la sent forte quand même, on la voit même évoluer tout au long du roman, autant psychologiquement, que sexuellement. C’est un point que j’ai trouvé très bien développé par l’auteure et qui m’a vraiment fait apprécier grandement ce roman. Sela se reconstitue petit à petit, grâce à Beckett, qui inconsciemment va l’aider à se sentir mieux sur ce sujet après ce qu’elle a traversé. Il y a une vraie « morale » si je puis dire dans ce livre.

« J’ai déjà été aux premières loges du spectacle de ces filles qui prennent tout ce qu’elles peuvent sans jamais rien donner en retour et en pensant toujours qu’elles méritent mieux que ça. »

Tout au long de ce roman, on va donc suivre la nouvelle vie de Sela, avec Beckett, leur histoire belle qui fait vraiment rêver. Car oui, il faut dire que Beckett est vraiment l’homme parfait, l’homme rêvé. C’est ce que je me suis dit tout au long du roman ! Il faut dire, que le contraste avec JT est vraiment fou. Concernant JT, j’ai un peu regretté que Sela ne soit pas plus dans la vengeance comme on nous le promet dans le résumé. J’ai trouvé que très vite c’est passé un peu à la trappe et c’est dommage. Je ne vais pas parler en détail de JT parce que je sens déjà que je suis en train de m’énerver là, c’est un personnage absolument abominable, que j’ai bien entendu détesté. Il est à la hauteur de ce que j’attendais en lisant le résumé, et même au delà.

« Je crois que tu es la meilleure chose qui me soit jamais arrivée et quand tu reçois un pareil cadeau dans la vie, l’idée de le perdre te bouffe de l’intérieur. »

Si je devais donner un petit point négatif à ce premier tome, ce serait qu’on passe trop de temps sur le petit quotidien de Sela & Beckett, c’est trop dans les détails et un peu long parfois, j’ai eu l’impression que parfois il y avait des scènes de sexe juste pour combler et c’est dommage. Je pense que si des personnages secondaires avaient été ajouté ça aurait été moins centré sur les deux principaux et donc bien meilleur encore. Malgré tout, j’ai aimé cette lecture, j’ai aimé le côté dramatique de celle-ci, l’humour, la tendresse et l’alchimie entre les deux personnages principaux. On a d’ailleurs le droit à leurs deux points de vues et ça c’est comme d’habitude, dans tous les genres, un détail que j’apprécie grandement. Par contre, avec cette fin de dingue, ce suspens incroyable, je pense –et j’espère– que le second tome va être très accès sur cette vengeance et plus sombre. J’ai super hâte de lire ça du coup.

« Sugar daddy » est un premier tome très prometteur, qui me donne très envie de connaître la suite et qui j’espère comblera mes attentes. Je ne vais pas tarder à commencer le tome 2 et je vous en reparlerai très vite !

Et vous, vous avez-lu ce premier tome ? Dites-moi tout !

NOTE : 9/10


A très vite,

Gaelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s