Young Adult

« Rois de cendres », de K.Ancrum

August et Jack n’ont jamais fait partie du même monde. August est discret, alors que Jack est la star du lycée. Pourtant, tous les deux partagent bien des secrets, à commencer par leur amitié qui remonte à l’enfance. Quand Jack semble envahi par des hallucinations inquiétantes, c’est le monde d’August qui s’effondre. Il réagit alors de la seule façon qui lui semble envisageable : en plongeant dans la folie de Jack.


Genre : drame, young adult

Edition : Pageturners (Milan)

Date de sortie : 20/02/2019

Nombre de pages : 336

Prix : 16,90€


Avant même sa sortie, ce livre me faisait terriblement envie, son originalité plus que son résumé me donnait envie de plonger dedans et je n’ai pas attendu bien longtemps avant de le lire… Cette histoire est loin de ce à quoi je m’attendais, j’ai ressenti tout un tas d’émotions en lisant et au final, j’au eu un coup de cœur pour ce roman si atypique.

***

C’est une histoire qui se passe, et qui se lit, un pied dans la réalité et l’autre dans la folie. C’est très étrange, je me suis plusieurs fois demandée où l’auteure était en train de m’embarquer, mais plus j’avançais dans ces chapitres courts, plus j’étais entraînée dans un tourbillon d’émotions. On est complètement captivé dès les premières pages des aventures des deux personnages principaux, on veut comprendre ce qui les lient, ce qui fait que leur relation est très spéciale (mais ça je vais y revenir plus tard), on est face parfois à des petites phases de vie de lycéen banales. J’ai été assez sceptique sur l’importance de certaines scènes, qui m’ont semblé pas si nécessaires que ça, mais finalement, je me dis avec le recul, pourquoi pas.

« Ils n’avaient que dix-sept ans. Le monde était si grand et eux si petits : il n’y a personne pour empêcher des choses horribles de leur arriver. »

Tout au long de ce roman pas si long que ça, l’auteure va aborder à sa manière différents sujets qui sont importants et elle va le faire de manière subjective et parfois il fallait vraiment y réfléchir un peu plus, relire certains mots pour comprendre. J’ai clairement adoré ça. Ici on va naviguer entre dépendance affective, dépression, autodesruction, homosexualité etc… C’est sombre, c’est captivant, on ne sait jamais vraiment quoi penser des personnages et c’est tout simplement intelligemment écrit et je tire mon chapeau à l’auteure pour avoir fait de ce roman au premier abord banal, une histoire très originale qui reste en mémoire.

« C’est pourtant simple, bordel. Pourquoi personne ici n’arrive à se fourrer ça dans le crâne ? Jack est mon unique constante. Mon point fixe. »

J’ai été assez surprise par la complexité de la relation entre les deux personnages principaux. J’ai pas vraiment su trop quoi en penser au début, j’ai même trouvé ça assez brouillon, ça m’empêchait de m’attacher et ça m’agaçait plus qu’autre chose. Puis, finalement, les émotions sont venus à moi assez naturellement et j’ai compris où l’auteure voulait m’emmener. Bon, j’ai quand même eu du mal à m’attacher à Jack une bonne partie du roman, j’avais besoin de plus sur lui, plus de détails, psychologiques notamment et j’ai réalisé que non, au final, j’avais pas besoin de ces détails écrits noir sur blanc, l’imagination est là pour ça et chacun se fait sa propre vision de l’état de Jack. Une fois ça réalisé, j’ai pu pleinement apprécier Jack, avoir de la sympathie pour lui, avoir de la peine et peur pour lui, tout autant que August.

Celui qui m’a vraiment bluffé, c’est August, lui, dès le début j’ai adoré. J’aime son caractère, sa loyauté envers Jack, son esprit protecteur envers lui et ceux qu’il aime, son humour. J’ai à aucun moment eu du mal à me situer dans leur relation, on comprend les choix que August fait et encore une fois, pas besoin de nommer et catégoriser leur relation, il suffit de la vivre et l’apprécier simplement. Et je crois que cette relation étrange, malsaine parfois est la confirmation de mon coup de cœur pour ce livre.

Le détail en plus absolument parfait sur ce livre, c’est qu’à mesure où l’histoire avance, où les personnages deviennent plus sombres, torturés, où ils s’enfoncent dans la folie, les pages s’obscurcissent et c’est une merveilleuse idée !

J’ai adoré ce roman du début à la toute fin, les chapitres sont très courts et il se lit du coup très rapidement, il y a en plus des illustrations, des playlist et cette lecture m’a bouleversée, à la fin j’étais juste capable de dire un seul mot : WOW…

« Une action mauvaise est-elle justifiable si son résultat implique plus de bien que de mal ? »


Et vous, avez-vous lu ce roman ? Si oui, dites-moi ce que vous en avez pensé !

NOTE : 9,5/10

A très vite,

Gaelle 🖤

Publicités

4 réflexions au sujet de “« Rois de cendres », de K.Ancrum”

Répondre à Mademoiselle Cup Of tea Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s