fantasy

« Feu et sang, partie I », de George R.R Martin

Au septième jour, une nuée de corbeaux jaillit des tours de Peyredragon pour propager la parole de Lord Aegon aux Sept Couronnes de Westeros. Ils volaient vers les sept Rois, vers la Citadelle de Villevieille, vers les Seigneurs tant petits que grands. Tous apportaient le même message : à compter de ce jour,il n’y aurait plus à Westeros qu’un Roi unique. Ceux qui ploieraient le genou devant Aegon de la maison Targaryen conserveraient terres et titres. Ceux qui prendraient les armes contre lui seraient jetés à bas, humiliés et anéantis.


Genre : fantasy

Edition : Pygmalion

Date de sortie : 21 novembre 2018

Nombre de pages : 512

Prix : 21,90€


Un recueil sur l’univers de « Game of thrones« , raconté par les Mestres au fil du temps, le tout centré sur la dynastie des Targaryen, je ne pouvais qu’être emballée par cette lecture. J’ai lu cette première partie, et je tiens à dire que je ne vais pas être super objective, car j’aime cet univers follement, j’aime cet écrivain, et par dessus tout, j’adore vraiment beaucoup les Targaryen. Je vais tenter de donner mon avis de fangirl en étant le plus objective possible.

***

J’attendais vraiment ce livre, car j’avais hâte que GRRM (l’auteur en raccourci), nous dévoile encore un peu plus d’éléments sur la grande famille des Targaryen, de Aegon le Conquérant, jusqu’au Roi Aerys II, le Mad King que l’on connaît tous, car il est le Daddy de notre chère Daenerys du typhon de la maison Targaryen, première du nom, Reine de Meereen, Reine des Andals et des premiers hommes, Suzeraine des Sept Couronnes et protectrice du royaume, Khaleesi de la grande Mer Herbeuse, mère des dragons, l’imbrûlée.

Depuis que je connais, et adore follement « Game of thrones« , je suis complètement fascinée par les Targaryen. C’est une famille à l’histoire très chargée, très travaillée, avec les dragons et la folie qui va avec. Avec « feu et sang« , j’ai enfin eu toutes les informations, toute l’histoire de chaque Roi qui s’est assis sur le trône ancestral. Et même si c’est une grosse, très grosse charge d’informations, notamment de noms et de familles, j’ai juste adoré avoir cette leçon d’histoire particulière.


« Aegon Targaryen lui-même, chose étrange, était autant une énigme pour ses contemporains que pour nous. Armé de la lame d’acier valyrien Feunoyr, on le comptait au nombre des grands guerriers de son temps ; toutefois, il ne prenait nul plaisir à ses prouesses aux armes et ne chevauchait jamais dans les tournois ou les mêlées. Sa monture était Balérion la Terreur Noire, mais il ne volait que pour la bataille ou pour se déplacer rapidement sur terre ou sur mer. »

Déjà, je trouve que le principe de conter cette histoire non comme un roman, mais comme un recueil à travers les Mestres c’est une idée grandiose. Ça donne tellement de crédibilité aux informations que parfois on a l’impression de se trouver face à un véritable manuel d’histoire. C’est une excellente façon de ne pas perdre les lecteurs avec les infos en y ajoutant des dialogues. Là, il n’y a aucun dialogue et c’est bien plus fluide pour le coup. On ne se perd pas et j’a trouvé ça vraiment très bien écrit, même si je n’avais pas vraiment peur, vu le talent de GRRM !

On démarre donc le livre avec l’histoire de Aegon Ier du nom, dont on a souvent parlé, que l’on connaît mieux comme Aegon le Conquérant. C’est lui, et ses deux sœurs/épouses Visenya et Rhaenys (oui, épouses et sœurs, c’était très en vogue la consanguinité dans cette famille…), qui ont conquis et unifié les sept couronnes tels que nous les connaissons aujourd’hui. L’histoire de ces 3 Targaryen est vraiment captivante, épique et Balérion la terreur noire m’a fascinée. Ce dragon est juste… wouah, j’ai rien à dire d’autre. Il se trouve en tête dans ma liste des raisons qui font que je voudrais un spin-off sur le règne de Aegon le conquérant.

Je ne vais pas parler de chaque règne de chaque Roi Targaryen, car ça prendrait bien trop de temps, mais chacun à sa propre spécificité, son propre caractère, dragon et autre, rendant le tout très intéressant. Même si, comme son nom l’indique, Maegor le Cruel fût un monarque affreux, je l’ai vraiment aimé. Il a un côté tellement malade, que j’ai trouvé si fou, que au final, il m’a vraiment marqué, plus qu’un Aenys avant lui. Tout comme le règne de Jaehaerys, j’ai trouvé sa partie un chouïa trop longue, mais ça reste quand même un très bon moment lecture, surtout qu’à ce moment là, les mœurs commençaient à changer.

Le petit point négatif que je peux donner, non pas à GRRM, mais à la maison d’édition, c’est que je regrette que comme dans la VO, il n’y ait aucune illustration et arbre généalogique. C’est vraiment dommage.

Dans tous les cas, je suis vraiment pressée de lire la seconde partie dès qu’elle sera disponible et connaître enfin la suite et fin de l’histoire de cette grande famille qui a gouverné pendant de très nombreuses années avant la rébellion de Robert Baratheon. Ce livre m’aura encore plus captivé que je ne l’avais imaginé, c’était un vrai moment de bonheur et j’aime toujours autant cette famille.

NOTE : 10/10

Et vous, vous l’avez lu? Dites-moi quelle est votre famille préféré de l’univers ?

A très vite,

Gaelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s