contemporain

« Le livre des Baltimore », de Joël Dicker

Jusqu’au jour du Drame, il y avait deux familles Goldman. Les Goldman-de-Baltimore et les Goldman-de-Montclair. Les Goldman-de-Montclair, dont est issu Marcus Goldman, sont une famille de la classe moyenne, habitant une petite maison à Montclair, dans le New-Jersey. Les Goldman-de-Baltimore sont une famille prospère à qui tout sourit, vivant dans une luxueuse maison d’une banlieue riche de Baltimore, à qui Marcus vouait une admiration sans borne. Mais les années passent et le vernis des Baltimore s’effrite à mesure que le Drame se profile. Jusqu’au jour où tout bascule. Et cette question qui hante Marcus depuis : qu’est-il vraiment arrivé aux Goldman-de-Baltimore ?


Genre : contemporain

Edition : De Fallois

Date de sortie : 1er mars 2017

Nombre de pages : 592

Prix : 9€


J’ai vraiment l’impression que ce roman est un peu un incontournable, qu’il est présenté comme LE livre à lire, et après qu’on me l’ai chaudement recommandé, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de mon tout premier Joël Dicker, et je n’ai pas du tout été déçue.

***

Si le petit pavé que c’est m’a un peu effrayé au début, c’est une sensation qui a très vite disparue, car j’ai vraiment dévoré ce roman pages après pages avec enthousiasme. J’ai adoré ma lecture, plus que je ne l’aurai cru, et lire ce genre de livres, ça m’avait manqué. Déjà, je peux commencer en parlant de la plume de l’auteur –que je ne connaissais que de nom-, qui est absolument merveilleuse et brillante. Il a une façon bien à lui de parler de divers sujets, toujours avec une justesse incroyable, un vocabulaire riche et plein de variations. Chaque mot est choisi précisément, ça se ressent quand on lit. C’est fluide, agréable à lire et j’ai aimé sa façon d’entretenir le mystère à coups de phrases telles que : « Personne ne se doutait que… », « A cette époque, j’étais loin de me douter que… » ou « Avant le Drame… ».

A tout ça, on peut ajouter une intrigue vraiment folle, car tout au long de l’histoire, il va y avoir une intensité et un suspense incroyable, qui tient en haleine du début à la toute fin. L’histoire des Baltimore m’a parue au début assez complexe, j’avais un peu de mal à situer tous les personnages , mais très vite, c’est devenu clair et j’ai pu me plonger pleinement dans le récit de cette famille vraiment pas comme les autres. Du moins, ça c’est ce que je pensais au début. Car au fil des pages, Joël Dicker va nous partager des morceaux de vie, d’espoirs, de rires, mais aussi de drames, qui font le quotidien de beaucoup de familles. Cette simplicité dans sa façon de raconter des bribes de vie est agréable à lire, on veut toujours en savoir plus, surtout à cause du découpage des temporalités, très bien maîtrisé lui aussi. Ces bonds dans le temps amènent le lecteur à se poser tout un tas de questions, en étant parfois stressé, du moins, c’était mon cas !

« Beaucoup d’entre nous cherchons à donner un sens à nos vies, mais nos vies n’ont de sens que si nous sommes capables d’accomplir ces trois destinées : aimer, être aimé et savoir pardonner. »

On suit principalement l’histoire de Marcus, et à travers lui, celle de ses cousins Hilel et Woody. Marcus est un personnage que j’ai vraiment aimé, pour son esprit réfléchi, drôle et romantique. C’est d’ailleurs le seul des trois cousins que j’ai pleinement apprécié, car j’ai eu plus de mal avec Hilel et Woody. J’ai aimé leurs histoires respectives, mais je n’ai pas su m’attacher à eux malheureusement et le Drame, ce mystère entretenu tout le long, n’a pas changé grand chose. J’ai en revanche beaucoup aimé l’Oncle Saul, cette figure paternelle et ce, jusqu’à la fin.

Ce roman se lit vraiment rapidement, et surtout, il m’a donné envie de lire d’avantages d’histoires de l’auteur.

Avec « Le livre des Baltimore« , j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai ragé, j’ai ressenti tout un panel d’émotions différentes que je me suis prise en plein visage et qui m’ont fait adorer ma lecture ! C’est en effet, je peux le dire à mon tour, un roman qu’il faut lire, qui fait réfléchir pour bien de choses et qui ne laisse pas indifférent.

NOTE : 9,5/10

Et vous, l’avez-vous lu ?


A très vite,

Gaelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s