contemporain

« Un si petit oiseau », de Marie Pavlenko

Après un accident de voiture qui l’a laissée meurtrie, Abigail rentre chez elle. Elle ne voit plus personne. Son corps mutilé bouleverse son quotidien, sa vie d’avant lui est insupportable. Comment se définir quand on a perdu ses repères, qu’on ne sait plus qui on est, que la douleur est toujours embusquée, prête à exploser? Grâce à l’amour des siens. Grâce aux livres. Grâce à la nature, au rire, aux oiseaux. Avec beaucoup de patience, peu à peu, Abi va réapprendre à vivre.


Genre : drame

Edition : Flammarion jeunesse

Date de sortie : 2 janvier 2019

Nombre de pages : 352

Prix : 17,50€


J’ai longtemps entendu parler de cette auteure, on m’a souvent conseillé de la lire, notamment son roman précédent, « Je suis ton soleil« . Avant même sa sortie, j’ai mis ce livre dans ma wishlist. J’ai enfin pu me plonger dans cette histoire, dont le résumé m’avait tant intriguée. Je ne regrette absolument pas ma descision, car ça aura été un petit coup de cœur!

***

Marie Pavlenko nous embarque à travers sa plume touchante, précise, dans le quotidien d’Abi, qui a subi un accident de voiture et se retrouve depuis sans bras droit. C’est pour elle un changement total, qu’on peut parfaitement comprendre et depuis, elle s’enferme dans une bulle, intériorise tout son mal-être et c’est une histoire qui m’aura vraiment bouleversée. La plume de l’auteure pour ce genre de récit est juste parfaite, elle maîtrise totalement le sujet, elle sait en parler de façon juste, avec humour parfois à travers des phrases courtes, mais précises et suffisantes.

« J’ai l’impression qu’un corps d’homme brisé, peut-être un relent des guerres, justement, est plus acceptable. Une blessure, ça fait warrior. Pour une femme, dans l’inconscient de plein de gens, la féminité écorchée est une monstruosité. »

Cette histoire c’est une reconstitution, brute, parfois difficile à lire tant c’est réaliste, émouvant et parfois même, crève-cœur. Cette brutalité dans la plume de l’auteure peut choquer, c’est compréhensible et j’ai lu ça dans quelques avis, mais personnellement, je l’a trouve nécessaire et bien écrite.Ça donne une certaine réalité en plus, une crédibilité utile. On sait très bien ce genre de situation n’est pas simple du tout, que l’état psychologique de Abi est un processus tout à fait logique après un tel choc, et tout ça, c’est très bien raconté, c’est pensé intelligemment, tout comme la romance est amenée de façon douce et c’est encore une fois une vraie réussite. Elle n’y va pas par quatre chemins, la franchise d’Abi m’a parfois étonnée et faite rire et je l’ai trouvé tout à fait logique.

Petit à petit, on suit l’évolution d’Abi, comme une fleur qui s’épanouit, on la voit se transformer au fil des pages, et ça m’a beaucoup touchée moi de la voir aller mieux, douter, foncer puis hésiter, sourire à nouveau et se faire confiance. Il faut dire qu’elle a une famille vraiment particulière, qui m’aura faite autant rire que pleurer. Tous les personnages sont différents, ils apportent tous quelque chose pour aider Abi à aller mieux.

« Calfeutrée dans sa routine, elle se racornit comme un vieux livre oublié au grenier, subit les intempéries qui transpercent le toit crevé de sa vie. »

Le seul petit bémol que je peux donner à ce roman, et encore, ce n’est pas grand chose, c’est la fin un peu trop précipitée à mon goût. Je suis un peu restée sur ma faim, sachant qu’en plus c’est un one-shot. Malgré ce tout petit détail, j’ai vraiment adoré ma lecture, elle m’aura énormément touchée, faite rire, pleurer. On est embarqué dans une reconstitution personnelle brute, difficile à lire parfois mais tellement vraie et bien écrite.

Marie Pavlenko aura su me toucher en plein cœur avec son histoire déchirante, son personnage principale en grande détresse et ce roman est une pure merveille qui mérite amplement d’être lue !

Et vous, vous l’avez lu ?

NOTE : 10/10


A très vite,

Gaelle

Publicités

8 réflexions au sujet de “« Un si petit oiseau », de Marie Pavlenko”

  1. Je l’ai lu et ça a été un coup de cœur ! Et pourtant ce n’est pas mon genre de prédilection, comme quoi il faut savoir s’ouvrir parfois. 😊 J’ai aussi trouvé la fin précipitée mais parce que j’attendais le procès développé. Mais bon, une magnifique découverte quand même ! 🌸

    Aimé par 1 personne

  2. Hello !
    Super chronique !❤
    J’ai lu Un si petit oiseau cet été et j’ai adoré aussi ! L’histoire est tellement touchante.
    C’est vrai qu’à la fin du livre tout s’est enchaîné très vite, mais en même temps l’histoire du carnet rouge d’Aurèle est bouleversante, je trouve !
    Je te souhaite de belles lectures !
    😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s