contemporain, Young Adult

« La vie rêvée de Noah Oakman », de David Arnold

Dernière année de lycée pour Noah Oakman et ses deux meilleurs amis, un frère et une soeur avec lesquels il forme le « triangle fragile ». L’année des choix, des nouveaux horizons, des chemins qui se cherchent, se séparent ou se retrouvent. Lors d’une soirée arrosée, Noah se laisse hypnotiser et se réveille dans un monde parallèle. Des détails de sa vie sont modifiés : sa mère à une cicatrice sur la joue, ses amis ont changé de goûts et de projets, on chien à rajeuni. Rien de très grave, mais il, en réaction, tenter de s’accrocher à ce qui n’a pas changé, pour sortir de ce mauvais rêve et ne pas se noyer. Rien de très grave, et pourtant…


Genre : contemporain Young adult

Édition : Pageturners (milan)

Date de sortie : 5 février 2020

Nombre de pages : 420

Prix : 17,90€


Je ne vais pas mentir, ce qui m’a plu en premier avec ce roman, c’est sa couverture ! Je la trouve juste sublime et elle reflète parfaitement l’esprit du roman en plus, qui n’est pas un coup de cœur, mais que j’ai au final vraiment apprécié.

***

Première chose que j’ai adoré avec ce roman, c’est la plume de l’auteur, que je ne connaissais pas. J’ai trouvé son écriture fluide et surtout poétique et intelligente. Il réussi à mettre des détails dans son texte et j’ai apprécié ses idées, qui paraissaient parfois complexes mais elles sont fondées et surtout assumées.

On suit l’histoire de Noah et ses deux meilleurs amis, qui sont dans leur dernière année de lycée et pour qui la vie va complètement changer. Au fil des pages, on va découvrir un Noah perplexe, qui va être rempli de doutes à cause d’une soirée qui a tout changé. Au delà des sujets abordés importants, l’histoire est très bien construite, on est facilement plongé dedans et les pages défilent assez rapidement. Si parfois on a l’impression que l’on va être perdus, ça n’a pas été le cas pour moi, grâce notamment à la plume intelligente et intéressante de l’auteur. On sait où il veut aller. J’aimé découvrir l’histoire complexe de Noah, ses doutes et j’ai vraiment aimé ce personnage et surtout sa façon de penser.

« Je me pose souvent des questions sur les connecteurs subtils de l’univers qui s’étend à travers le temps et l’espace, certains sautant d’étoile en étoile comme des ricochets sur une marre, d’autres laissés flottant sans but dans l’infini. »

J’ai vraiment adoré toutes les références à David Bowie présentes dans ce roman. On sent la passion de l’auteur pour cet artiste, il inclut des fragments de sa vie, de sa carrière dans l’histoire de Noah et c’est bien fait, c’est agréable à trouver et c’est l’une des choses qui font que j’ai vraiment aimé ma lecture.

Ce roman aura été une bonne surprise, je ne pensais pas le lire si vite et être autant embarquée dans l’histoire. C’est une lecture que je recommande, aux fans de Bowie et aux non fans tout autant !

NOTE : 3,5/5

Merci à Pageturners pour l’envoi.

A très vite,

Gaelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s