drame, Young Adult

« You know I’m no good », de Jessie Ann Foley

Mia fait partie de celles que l’on appelle les « filles à problèmes ». Mauvaises notes, soirées arrosées, garçons… Du moins, elle le réalise quand, après qu’elle a frappé sa belle-mère en plein visage, son père l’envoie à l’institut Red Oak, un internat thérapeuthique pour jeunes filles au fin fond du Minnesota. Là-bas, Mia commence à affronter son passé tumultueux, en compagnie de sa psy et de ses camarades qui traînent toutes leur lot d’erreurs en tout genre. Rapidement et malgré elle, Mia baisse la garde. Saura-t-elle accepter de se rendre vulnérable au point d’être perçue du monde telle qu’elle est vraiment ?


Le nouveau roman de la collection New way de Hugo romans est impactant, fort en émotion et plus que tout : très important de par le sujet qu’il traite. Un livre à ne pas laisser de côté, c’est certain !

***

Avec ses chapitres très très courts, qui donnent un dynamisme fort sympatique, l’auteure nous plonge dans le quotidien de Mia, une fille assez atypique, spéciale au premier abord, mais qui au fil des pages va se révéler et évoluer. Si j’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire de cette jeune fille, au bout de quelques chapitres, j’ai commencé à vraiment la comprendre, comprendre son comportement et y voir plus clair. En plus, l’auteure écrit de façon assez originale, le personnage parle au lecteur directement et pour le coup, ce format amène un petit quelque chose en plus que j’ai fortement apprécié. J’ai trouvé que vu l’histoire de Mia, c’était plus intimiste, presque comme des confessions et c’était ingénieux. Mia est un personnage attachant, forte, forte pour les messages qu’elle véhicule malgré elle et ça, c’est vraiment ce qu’il fallait dans un roman tel que celui-ci, qui traite, disons-le sans détour : de viol.

Tous les personnages secondaires sont essentiels à la lente reconstruction de Mia, elles sont le pillier de son évolution et leur humour m’a beacoup plu, autant que leur force de soutien. L’autrice va traiter aussi d’autres thématiques qui sont importantes, poignantes et qui sont nécessaires, surtout dans la littérature adolescente. C’est d’ailleurs ce qui m’a poussé à lire ce livre, voir comment une auteure parle d’un tel sujet pour un public adolescent. C’est pour moi important de faire du partage d’information sur de tels sujets sur ce public et je dois bien dire que je suis vraiment satisfaite de sa manière de transcrire cela.

Les dialogues de Mia avec sa psy sont vraiment ce qui fait que j’ai autant aimé ce livre. Ils sont touchants, drôles et réalistes. Ils sont une partie importante de ce roman, notamment pour l’évolution du personnage principal. Je me suis parfois surprise à avoir les larmes aux yeux, c’était bouleversant, frais, malgré une fin qui me laisse un poil perplexe. Ce roman mérite d’être lu, d’être placé en avant pour les sujets qu’il aborde et pour le message qu’il véhicule auprès d’un jeune public ou non.

NOTE : 4,5/5

Merci aux éditions Hugo romans pour cet envoi.


A très vite,

Gaelle

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s